Comics – Wild Blue Yonder & Nether go Home, Glénat Comics

L’éditeur Glénat Comics nous a montré depuis plusieurs mois maintenant qu’on ne pouvait plus compter sans lui sur le créneau du comics indé avec des choix assumés dans des genres très variés. On en attendait pas moins de la part d’Olivier Jalabert, son responsable éditorial, qui n’est pas un nouveau venu dans le milieu du comics. Et il réaffirme sa position avec leur deux excellents lancements de la rentrée.

Tout d’abord « Wild blue Yonder : les aventuriers du ciel » de Raicht, Harrison et Howard. Ce one-shot nous entraîne dans un monde futuriste dans lequel l’atmosphère au niveau du sol est devenue toxique. Les plus chanceux vivent donc dans les airs sur des plates-formes volantes gourmandes en énergie que les moins chanceux fournissent en exploitant les mines au sol. On comprend alors que la rumeur d’un vaisseau mythique fonctionnant à l’énergie solaire attise toutes les convoitises.
Un récit solide au dessin puissant à la croisée de Mad Max et de Rocketeer et qui vaut vraiment le détour.

Ensuite, je vous conseille « Never Go Home » par Rosenberg, Kindlon et Hood, un thriller « super-pouvoir » qui nous raconte la fuite de 2 adolescents possédant des capacités spéciales qu’ils ont bien du mal à maîtriser. Poursuivis par le FBI autant que par la pègre, ils apprennent sur le vif, mais ils apprennent vite.
Un récit très rythmé qui cherche ses références du côté de Thelma & Louise ou bien encore Tueurs nés servi par un dessin très élégant rehaussé d’une mise en couleur flashy. Un tome 1 auto-contenu, qui trouve une conclusion mais dont on lira la suite avec grand plaisir.