BD – La saga de Grimr, Jérémie Moreau, Delcourt

Depuis son 1er succès avec « Le singe de Hartlepool », que lui avait écrit Wilfrid Lupano, Jerémie Moreau confirme album après album tout le talent qu’on lui pressentait alors. Talent pour le dessin mais aussi et surtout talent pour raconter des histoires. Et justement, les histoires sont au cœur de son nouvel album « La saga de Grimr » qui vient de paraître aux éditions Delcourt.

Les héros font-ils les sagas ? Sont-ce leurs auteurs qui font les héros ? A moins que ce ne soient ceux qui les écoutent, qui les font vivre comme l’affirmation d’un sentiment national face à l’oppresseur qui en sont à l’origine. Grimr sera-t-il de ceux-là ? Lui le colosse orphelin rejeté de toutes parts ou presque dans cette Islande placée sous le joug des danois.

Autant de questions posées et qui trouveront réponses là ou l’eau, l’air, la terre et le feu commandent aux hommes plus que partout ailleurs. Une alchimie des éléments admirablement rendue par le dessin et la mise en couleur de l’auteur pour une saga mémorable, belle à voir et belle à entendre.