Angoulême 2017 : un palmarès entre équilibre et déséquilibre

Tous les albums primés lors de cette édition 2017 du FIBD sont de grandes qualités narratives et graphiques. De plus, le palmarès représente à peu près toutes les sensibilités de la production actuelle allant de la BD grand public au roman graphique exigeant en passant par toute une palette de nuances successives et complémentaires. Par ailleurs, à l’image du palmarès 2016, chaque lauréat est primé dans une catégorie qui lui correspond, le Fauve d’or permettant notamment de mettre en lumière un titre qui en éprouve plus le besoin. Enfin, on constate une balance assez équilibrée entre gros et petits éditeurs.

En revanche, on note une forte présence du groupe média participation parmi les lauréat. En effet, Dargaud remporte 3 prix auxquels il faut ajouter le prix du patrimoine remporté par Kana. D’autre part, trois des titres récompensés sont des bandes dessinées asiatiques. Certainement là un juste retour des choses qui me convient tout à fait tant les productions japonaises et coréennes méritent d’être reconnue. En revanche, aucune BD US ne figure au palmarès. Nombreux étaient pourtant les titres en compétition, romans graphiques ou bien séries plus mainstream, à pouvoir prétendre à une place. On s’en consolera en se rappelant le palmarès 2016  qui récompensait Ici de Richard McGuire et Miss Marvel alors qu’aucun manga n’était représenté.

Pour moi c’est donc un palmarès solide mais qui balance entre équilibre et déséquilibre, avec ses évidences et sont lot de surprises, tant pour les primés que pour les oubliés, mais dans lequel ont peu piocher sans retenue pour se faire plaisir. Ajoutez y la nomination de Cosey au titre de grand prix 2017, et le tableau est presque parfait (notons d’ailleurs ici qu’après Hermann en 2016, les éditions du Lombard retrouvent un second grand prix consécutif très représenté dans leur catalogue) même si bien sûr ce n’est certainement pas mon palmarès favoris (je le proposais à la fin de cet article).

Prix de la BD alternative

Prix de la BD jeunesse

Prix du patrimoine

 

Prix Polar SNCF

Prix révélation

 

Prix spécial du Jury

Prix de la série

Prix du public

Fauve d’or :prix du meilleur album